KAWS : Brian Donnelly est un artiste hyper productif

« L’une des ironies de notre époque, c’est que, en même temps que la rue est devenue la denrée la plus demandée de la culture publicitaire, la culture de la rue se voit elle-même prise d’assaut. De New York à Vancouver et à Londres, les sévères mesures policières contre les graffiti, l’affichage, la mendicité, l’art dans la rue,(…) sont rapidement en train de criminaliser tout ce qui fait vraiment la vie de la rue dans une ville. »

Shakespeare / Orelsan / Brel

La « vulgarité » est ce qui caractérise le langage et le comportement du bas peuple (Vulgus en Latin) et c’est un des reproches également fait à Orelsan qui a eu l’honneur de voir l’ensemble de la classe politique s’exprimer sur une de ses création : Sale Pute.

La montre Monsieur de CHANEL

Difficile de réinventer son histoire, difficile de s’en défaire et encore plus délicat de jouer avec sous peine de l’écorner. La Maison Chanel au travers de cette montre à réussi à reprendre les codes et l’histoire de cette institution en la projetant délicatement dans le futur. Sans risque majeur mais avec brio.

Erwin Olaf / Arms and Sleepers

Rares sont les photographes qui arrivent à provoquer des émotions, encore plus rares sont ceux qui les font revivre et ressurgir et allant chercher bien au delà de esthétisme et de la beauté des sujets. Quelques peintres y arrivent parfois. Quelques musiciens également.

Suivre le lapin noir et suivre Beth Cavener Stichter

Beth Cavener Stichter a ouvert son studio à d’autres artistes et sa démarche aujourd’hui vise à avoir le soutien de mécènes, votre soutien. Elle raconte sur Patreon sa vision et ses 12 dernières années comme artiste solo à plein temps, de sa chance incroyable de pouvoir vivre de son art en créant et en vendant son travail afin de garder « les portes de son studio ouvertes et les lumières allumées ».