La demeure de Jay Gatsby

On ne fait pas revivre le passé? s’écria Gatsby incrédule. Mais bien sûr que si!

Que vous aimiez ou détestiez l’adaptation cinématographique de The Great Gatsby écrit par F. Scott Fitzgerald, une chose est sûre : l’architecture et le rendu de la demeure de Jay Gatsby ne peut pas vous avoir laissé indifférent. Le film réalisé en 2013 par Baz Luhrmann est aussi et comme souvent, l’œuvre de sa femme Catherine Martin. C’est elle qui réalise les décors somptueux de ses films et elle à reconstruit le manoir à la manière dont ils étaient créé dans les années folles. Ce monde a existé. C’est un monde que nous ne pouvons qu’imaginer, mais une fois, à une période, il y a longtemps dans le passé scintillant, il a existé.

Les mythes abondent sur lesquels des manoirs ont inspiré le château de Jay Gatsby et la demeure de Daisy Buchanan. Est-ce que c’est Oheka Castle? le mythique Beacon Towers? Land’s End? tout le monde y va de ses spéculations. Selon moi Viscaya et le château de Sammezzano peuvent tout aussi bien avoir inspiré Fitzgerald. Peut-être pas, finalement la résidence de Gatsby était basé sur un fantasme, il l’a sans doute tout simplement créé sans s’inspirer du réel, sans s’inspirer de la brique et de ciment.

GATSBY HOME

gatsby bedroom

La première résidence citée est Oheka Castle, elle repose majestueusement sur le point le plus élevé de Long Island, elle s’inspire du « raffinement élégant d’un château de France »les jardins formels sont à l’époque dessinés et conçus par d’éminent architectes paysagistes, les Frères Olmsted. Nous sommes en 1919 lorsque le financier Otto Hermann Kahn a chargés deux célèbres architectes de l’époque Delano et Aldrich, de concevoir sa résidence de campagne. Sa vocation : accueillir des fêtes somptueuses au cours de l’ère décadente des années folles. Le lieu est aujourd’hui répertorié au registre national des lieux historiques.

Oheka2_GatsbyStory_Credit_Elliott-Kaufman

Il a fallu 14 semaines à Catherine Martin et à son équipe pour construire, peindre et décorer le manoir du film, qui était composé essentiellement d’une grande salle de bal, d’une bibliothèque, d’une chambre des maîtres, d’un hall d’entrée, d’une terrasse, ainsi qu’un jardin et bien entendu : une piscine.

L’inspiration de Beacon Towers est clairement visible dans le film, les spécialistes de la littérature croient que le château a inspiré le roman en 1925 parce que Fitzgerald y aurait vécu des fêtes et parce qu’il décrit la maison de Jay Gatsby comme « une imitation d’un hôtel de ville en Normandie, avec une tour sur le côté, tout neuf sous une mince couche de lierre, avec une piscine de marbre et plus de quarante acres de terrain » ce qui correspond à cette résidence construite entre 1917 et 1918 pour Alva Belmont, ex-femme de William Kissam Vanderbilt et veuve depuis 1908 de Oliver Belmont. Pas de chance pour Alva, divorcée et veuve de milliardaire mais elle deviendra l’une des figures de proue du mouvement de défense de droit de vote des femmes aux États-Unis. Cette immense demeure de cent quarante pièces a été détruit dès 1945.

1200px-Beacon_Towers_1922_front_elevation

Beacon_Towers_1922_northwestern_elevation

Les dessins de Catherine Martin pour créer la résidence étaient basés sur les grandes maisons du début du XXe siècle de Long Island. Notamment un manoir de renaissance coloniale de 25 pièces appelé Lands End qui n’existe plus, la demeure a été détruite en 2011 et le terrain est subdivisé depuis. Aujourd’hui on eut y voir cinq maisons beaucoup plus modestes, elles ne valent que10 millions de dollars chacune.

La démolition de Lands End est, un peu, comme le dernier domino qui tombe d’une époque passée. Plus de 500 maisons d’époques ont été détruites sur ces cotes. Fitzgerald vécut ici durant quelques mois, entre octobre 1922 et l’été 1924, il y a dépensé beaucoup de temps à ne rien faire, à dépenser de l’argent qu’il n’avait pas, et à écrire beaucoup.

towns1-jumbo

Avec sa femme Zelda, ils regardaient à travers la baie de Manhasset dans la propriété de Lands End, tout comme Gatsby l’avait fait pour Daisy. Ainsi, la maison était à la fois l’inspiration pour la old money – des fortunes anciennes au sang bleu – comme Daisy à East Egg et les fêtes qu’il y vivait étaient un modèle pour l’opulence excentrique de la vie de Gatsby à West Egg.

Un contemporain de Fitzgerald, un homme affaire nommé Deering fit construire la Villa Viscaya sur une terrain de 72,8 hectares. Il fit construire son habitation principale, différents jardins et un village entier au service de la propriété. Les matériaux furent importés d’Europe et la plupart des plantes provenaient d’Italie pouvoir résister aux conditions climatiques tropicales de la région. Cette demeure se trouve à Coconut Grove près du centre de Miami en Floride. Deering vécut dans la villa Vizcaya de 1916 jusqu’à sa mort en 1925. Trop loin de West Egg? sans doute, mais après tout Fitzgerald a écrit ce qui est considéré comme son chef d’œuvre en France, sur la Côte d’Azur.

maxresdefault

Vizcaya

Enfin le château de Sammezzano, qui est sans doute la moins probable des pistes, la plus incongrue et sans doute la moins plausible. Ce château de 365 pièces se situe à Reggello à environ quarante kilomètres au sud de Florence en Toscane. Le bâtiment principal est un bâtiment éclectique dans le style mauresque qui fut construit en 1605 à la demande de Ximenes d’Aragon.Le parc possède le plus grand groupe de séquoias géants d’Italie, avec pas moins de 57 spécimens adultes, tous de plus de 35 mètres et qui proviennent tous des États-Unis. Ce lieu chargé d’histoire fut un hôtel avant d’être abandonné et oublié pendant 20 ans, il vient d’être racheté par un groupe hôtelier et devrait renaitre sous cette forme.

Stephane Puchois Sammezzano

Sammezzano-keshtjella-007

1600px-Sammezzano,_sala_dei_gigli_7.1

Au pied de cette demeure, une maison comme celle de Nick Carraway le narrateur du roman, une maison qui aujourd’hui est en ruine mais qui continue d’observer silencieusement et patiemment la demeure dans laquelle des jours et des nuits se sont déroulées à l’ère du jazz.

IMG_7985

IMG_7988

Une prose hypnotique, le désir d’argent, de statut social, de réinvention de soi et d’amour absolu. Gatsby représente toujours l’expérience américaine. Gatsby c’est le rêve américain, une innocence et une passion incroyablement éloignées de notre époque, son ascension, sa gloire, sa chute, son amour malheureux pour l’inconstante Daisy. Le rêve de Gatsby a été construit sur la tromperie et l’illusion. Les rugissantes années 20 ont pris fin dans la Grande dépression. Fitzgerald a brûlé et il est mort à 44 ans.

Demain nous courrons plus vite, nos bras s’étendront plus loin… C’est ainsi que nous avançons, barques luttant contre un courant qui nous rejette sans cesse vers le passé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s