FFFFound not found

On peut fermer les yeux sur la réalité mais pas sur les souvenirs. Un des sites qui m’a donné envie de bloguer va fermer ses pages, et va en tourner une ; FFFFound va fermer définitivement.

ffffound

Si vous n’êtes pas familier de ce site je suis certain que vous connaissez sa mécanique basée sur le bookmarking social qui permet aux utilisateurs enregistrés de partager des images rencontrés aux détours d’une navigation sur Internet. Les images sont classées par ordre antéchronologique et elles sont associées sous forme de recommandations personnalisées d’autres images. Vous pensez aux recommandations d’Amazon, le bookmarking de Pinterest et la collecte d’image et la mise en forme de Tumblr? Well done.

searchffffound

Le site a été créé en 2007 par Yosuke Abe et Keita Kitamura de la société japonaise Tha, propriété de Yugo Nakamura. Il aura donc 10 ans quand il fermera et il aura servi de réceptacle à 142.225 images collectées sur le support.

Se perdre est une façon dangereuse de se trouver. Disait Clarisse Lispector et je pense qu’elle parlait de la sérendipité du web, peut importe qu’elle soit morte en 1977, qui pourrait lui en vouloir pour ça? ce serait mal venu. Ce site servait à ça pour moi, découvrir une image, un support, un artiste et naviguer pendant des heures.

whattheffffound

ffffuckyeahffffound

Le site est simple, les utilisateurs non enregistrés peuvent afficher ces publications et les recommandations correspondantes par contre l’inscription étant strictement par invitation cela m’a créé beaucoup de frustration : je n’ai jamais reçu la mienne. C’est la raison pour laquelle j’avais créé mon premier blog sur Blogspot fin 2007. Il se nommait dans un premier temps « I like it like that » puis rapidement renommé « Zeitgeist » pour devenir un Tumblr en 2009 « So much to see so little time » que j’ai fermé pour des raisons de référencement. Des images NSFW remontaient sur les requêtes faites sur mon nom, ce qui ne me dérange pas dans l’absolu mais ma fille venait de découvrir Internet et je ne voulais pas qu’elle remonte ce courant.

J’ai retrouvé une page – très sage – sur Wayback Machine :

zeitgeist

Même si cela ne me pose aucun soucis de tuer un blog sans conserver une image (je l’ai fait plusieurs fois) je n’aime pas voir fermer ces monuments historiques du web social. J’ai découvert des dizaines d’artistes et de démarches artistiques grâce à ce support, des centaines de DA, des curieux, des graphistes se servent encore aujourd’hui de cette navigation basée sur le bookmarking comme d’une centrifugeuse vers des contenus, des univers, des œuvres pour trouver l’inspiration. Il va falloir chercher ailleurs.

Cool.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s