OMEGA 1957 Trilogie : Seamaster, Railmaster, Speedmaster

En 1957 Omega créait trois modèles de « tool watchs » qui deviendront des classiques  qui rentreront dans l’histoire de l’horlogerie.

Cette année là, le 4 octobre : le lancement de Spoutnik 1 marque le début de l’ère spatiale. Mais c’est un américain qui marchera sur la lune en 1969 avec à son poignée le garde temps Speedmaster, qui deviendra Professionnal Moon watch – Flight-qualified by Nasa for all manned space missions The first watch worn on the Moon – et elle fait encore partie aujourd’hui de toutes les missions habitées programmées par la NASA. Selon moi, un des chronos les plus désirables toutes marques confondues.

Ce n’est pas la seule à exceller dans son domaine et la Railmaster est, elle aussi, une merveille même si elle est moins connue. La marque livrait déjà des montres de poche aux compagnies de chemin de fer depuis 1895, mais la Railmaster a été la première montre spécialement conçue pour les employés des chemins de fer, les scientifiques, les techniciens et les électriciens ainsi que toutes les autres professions qui travaillaient à proximité de forts courants électriques et/ou proche de champs magnétiques. Elle avait pour objectif de se positionner sur le segment des montres resistant à plus de 1000 gauss (0,1 tesla).

Enfin la Seamaster 300, une montre spécialement conçue pour les plongeurs et les professionnels travaillant en immersion. James Bond aime les Seamaster, ce modèle apparaît dans SPECTRE dans une version réactualisée. Si la finesse de goût qui le caractérise ne lui fait pas défaut dans le prochain opus, je lui recommande cette réédition  pour palier à une faute commise en 1957 : il n’en portait pas dans « Bons baisers de Russie » sortie cette même année.

Pour cette réédition de ces trois montres qu’il est possible d’acquérir séparément, chaque montre est limitée à 3 557 exemplaires, elles sont livrées dans un coffret de présentation inspiré du coffret original de 1957, on y trouve l’hippocampe sur le couvercle, mais aussi un logo rétro.

Mais il est également possible, voir souhaitable, d’acheter un coffret comprenant les 3 :

Trilogy_Coffret_OMEGA

Deux bracelets supplémentaires en plus du bracelet acier sont inclus pour chaque modèle, un en cuir et un en nylon NATO. Dans ce coffret également Omega a eu l’excellente idée de fournir un outil permettant de les changer soi-même. Ces trois montres possèdent un boîtier en acier inoxydable poli et satiné et des index recouverts de super-luminova « vieilli » d’une belle teinte caramel vintage.

OMEGA1967-2017

Trilogy_22010382001002_caseback_large

Le prix de ces merveilles? 6700€ pour la Speedmaster, 6500€ pour la Seamaster 300 et 6300€ pour la Railmaster. Le coffret quand à lui est à 20.000€ et il n’en existera que 557, il sera disponible au mois de mai.

Tenez vous prêt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s